De Flusser2021 L’Histoire du diable

2021 L’Histoire du diable

L’Histoire du diable a été traduite en français depuis le portugais et publiée en 2021 par Philippe Thureau-Dangin, Éditions Exils. La version originale avait été publiée en portugais à São Paulo par les éditions Martins en 1965 (et republiée par Annablume en 2010); c’est le second livre de Flusser après Lingua e Realidade, paru deux ans plus tôt. Une traduction en anglais par Rodrigo Maltez Novaes (auteur de l’avant-propos de l’édition française) est parue chez Univocal (Minneapolis) en 2014. Le manuscrit initial en allemand, que Flusser écrivit en 1958, est légérement plus court; il a été publié par European Photography en 1993, et réédité depuis en 1996 et 2006; cette version allemande a été traduite en tchèque en 1997 par la Galerie Gema.

L’avant-propos, inclus ci-dessous, de Rodrigo Maltez Novaes (traduit de l’anglais par Philippe Thureau-Dangin) présente fort bien ce livre et son importance pour Flusser. Dans le numéro spécial Flusser et la France de la revue Flusser Studies nº 31 (juillet 2021), le traducteur et éditeur Philippe Thureau-Dangin présente à son tour cette édition sous le titre « Le diable, l’absurde et la philosophie ». Ce numéro comprend aussi le paragraphe 6.4 « La conversation », tiré du chapitre 6 « L’envie et l’avarice ».

L’Histoire du diable est la première fiction philosophique de Flusser, à la fois caricaturale et polémique. Il y cultive un style allégorique et un développement circulaire de ses arguments. Il y est question du diable, bien sûr, et du péché, mais aussi des dangers du nationalisme et du marxisme, des carences idéologiques de l’existentialisme, et de son intérêt pour le bouddhisme. En préface de l’édition brésilienne de 1965 , Flusser avait écrit :
« L’argument de ce livre est silencieusement accompagné par les accords de l’existentialisme et du logicisme, ces deux tendances de la pensée contemporaine qui semblent à l’auteur des formes modernes de manichéisme. Le livre fait appel aussi, avec des intentions polémiques, à la nomenclature et à la terminologie de ces deux philosophies, et le numérotage des paragraphes est une caricature de la méthode de Wittgenstein. Cependant, le livre essaie de garder ce soubassement philosophique à distance, afin de ne pas obstruer la pensée de l’argument avec des technicités. »

Vous trouverez ci-dessous, avec l’aimable autorisation des Éditions Exils, de Philippe Thureau-Dangin et de Rodrigo Maltez Novaes :
– la couverture
– la 4ème de couverture
– la page de titre
– les exergues
– la table des matières
– la note du traducteur
– l’avant-propos de Rodrigo Maltez Novaes
et deux extraits du texte de Flusser :
– l’introduction, et
– le post-scriptum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

c

Lorem ipsum dolor sit amet, unum adhuc graece mea ad. Pri odio quas insolens ne, et mea quem deserunt. Vix ex deserunt torqu atos sea vide quo te summo nusqu.

[belletrist_core_image_gallery images="538,539,540,541,542,543,544,545" image_size="80x80" behavior="columns" columns="4" columns_responsive="predefined" space="tiny"]