De FlusserPubliésArticles dans revues1977 Le m2 de Fred Forest. + ou – 0

1977 Le m2 de Fred Forest. + ou – 0

Parmi les divers exemples de la collaboration entre Flusser et Fred Forest, ce petit article analyse l’action artistique de Fred Forest consistant en la création d’une société civile immobilière, qui, début 1977, acheta un terrain de vingt mètres carrés, en France près de la frontière suisse. Le 10 mars 1977, Forest fit publier un encart publicitaire dans Le Monde « Placez vos capitaux à deux pas de la frontière suisse », signalant la mise en vente de vingt « mètres carrés artistiques » lors d’une vente aux enchères prévue le 22 mars 1977. Le jour suivant, Forest fut convoqué par les services de la répression des fraudes, car suspecté de publicité mensongère. Les gendarmes d’Annemasse se rendirent sur les lieux et attestèrent de leur caractère non artistique. Forest communiqua à la presse cette négation par la gendarmerie de la qualité artistique de son projet. Le 20 mars 1977, la Chambre de Discipline des Commissaires-priseurs interdit à Maître Binoche de procéder à la vente du « mètre carré artistique ». Forest proposa alors en remplacement un « mètre carré non artistique », qui était une pièce de tissu blanc achetée 59 francs. Déposé au sol à l’entrée de la salle des ventes, piétiné et souillé par les personnes présentes, ce tissu fut mis en vente et atteint une enchère de 6500 francs.

L’article est ironiquement sous-titré « Le Plan Barre et le Programme Commun », faisant allusion aux mesures économiques d’austérité du Premier Ministre à l’époque, Raymond Barre, et aux propositions de la gauche, qui remplacera Monsieur Barre 4 ans plus tard. Cet article est paru en mai 1977 dans la revue bruxelloise aujourd’hui disparue + – 0. Revue d’art contemporain, dans son volume 4, nº 17, pages 43-44. L’illustration est indéchiffrable, et il manque un petit bout de l’article à la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

c

Lorem ipsum dolor sit amet, unum adhuc graece mea ad. Pri odio quas insolens ne, et mea quem deserunt. Vix ex deserunt torqu atos sea vide quo te summo nusqu.

[belletrist_core_image_gallery images="538,539,540,541,542,543,544,545" image_size="80x80" behavior="columns" columns="4" columns_responsive="predefined" space="tiny"]